La menthe poivrée contre les troubles fonctionnels intestinaux

Publié le 20/04/2011

Des chercheurs australiens ont trouvé une explication aux prescriptions de menthe dans les troubles fonctionnels intestinaux (TFI) faites par les naturopathes depuis des temps immémoriaux. Ils montrent dans la revue scientifique « Pain » que la menthe poivrée (peppermint) active une chaîne de réactions antidouleur au niveau du côlon, apaisant la douleur inflammatoire de l’intestin. Le Dr Stuart Brierley (du laboratoire universitaire Nerve-Gut Research à Adelaide) explique que la menthe agit via un canal ionique nommé TRPM8 (melastatin subtype 8) pour réduire la douleur véhiculée par les fibres sensitives « et en particulier celles activées par la moutarde et le piment », notent les auteurs. « C’est peut-être le premier pas pour trouver un nouveau type de traitement clinique contre les TFI. »

Le canal ionique TRPM8 est activé par les températures fraîches et les agents rafraîchissants, tels que le menthol et l’iciline (un agoniste synthétique). Les auteurs ont déterminé le rôle moléculaire de TRPM8 dans les voies sensorielles coliques.

Les TFI représentent une entité de troubles complexes. Chez certaines personnes, les symptômes sont déclenchés par la consommation d’aliments gras et d’aliments épicés, de café et d’alcool. Chez d’autres, les troubles ont commencé au décours d’une gastro-entérite. Il existe un lien entre les TFI et un antécédent de gastroentérite, susceptible de laisser les fibres nerveuses en état d’activation, modifiant les circuits de la sensibilité et résultant en des douleurs continues, expliquent les auteurs.

« Pain », en ligne le 19 avril 2011.

Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr