La médecine et l'amour  Abonné

Publié le 12/01/2017

Exercice d'un art

Au service de l'humain

Fine fleur du savoir

Pour guérir son prochain

La médecine, une éthique

Sa pratique est précise

Nul acte qui complique

La rigueur est de mise

Quand soudain se faufile

Entre les mailles du vivant

Sans jamais perdre fil

Naît l'amour en passant

Imprévu sentiment

Son cortège, un vrai trouble

Hissé au firmament

Autre lien qui redouble

Règle alors, la sagesse

De renoncer au soin

Pour laisser place, ivresse,

Au bonheur, son chemin.

Dr Gilles Seban, Paris (75)

Source : Le Quotidien du médecin: 9546