Maisons de retraite

La maltraitance sous surveillance

Publié le 07/03/2007
- Mis à jour le 07/03/2007

LE MINISTRE DÉLÉGUÉ chargé des Personnes âgées, Philippe Bas, présentera le 14 mars un plan contre la maltraitance des personnes âgées en institution. Lesquelles feront l'objet d'une surveillance plus sévère, alors que les directeurs de maison de retraite déplorent un manque de moyens. Le 21 mars sera créée une Agence nationale d'évaluation sociale et médico-sociale (Anesms). Une instruction générale va être adressée aux services départementaux de l'action sanitaire et sociale, pour qu'ils «multiplient les contrôles».

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?