Chimiothérapie, bruit, vieillissement

La kenpaullone pour prévenir les pertes auditives ?

Publié le 20/12/2018

La perte auditive liée au vieillissement, au bruit, à certaines chimiothérapies et antibiothérapies concerne plus de 360 millions de personnes dans le monde. Or, il n’existe à ce jour aucun médicament approuvé pour prévenir ces défaillances de l’ouïe.

Une équipe de neurochercheurs américains expliquent dans le « Journal of Experimental Medicine » avoir découvert que la kenpaullone et d’autres inhibiteurs de la kinase CDK2 préviennent la perte auditive causée par l’anti-cancéreux cisplatine.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?