Urgentistes et anesthésistes en colère

La grève de demain devrait être très suivie

Publié le 11/04/2007
- Mis à jour le 11/04/2007

AVEC LA NOUVELLE part variable complémentaire du revenu des chirurgiens publics et la rémunération des gardes des médecins hospitaliers en ligne de mire, les urgentistes et les anesthésistes prédisent un mouvement de grève très suivi demain.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?