La greffe avec son demi-frère est autorisée

Publié le 25/03/2011

La malade insuffisante rénale qui s’était vu refuser une greffe de son demi-frère biologique faute de lien juridique, va finalement être opérée la semaine prochaine, annonce son avocate.

Martine Courrier, 59 ans, va donc pouvoir bénéficier du rein de son demi-frère, Jean-Pierre Serrurier, lequel n’avait pas été reconnu par leur père. Refusée pour cette raison par un comité d’experts de l’Agence de la biomédecine du Nord-Est, l’opération a finalement été validée par un deuxième collège, sollicité par le ministre de la Santé, Xavier Bertrand.

« Pour eux, c’est un grand bonheur, une excellente nouvelle. Ils pleurent de joie : Mme Courrier estime qu’on lui a redonné la vie, M. Serrurier se réjouit de pouvoir enfin aider sa sœur », a expliqué Me Nicoletta Tonti-Bernard. « Je regrette simplement que cela ait mis autant de temps, car cela a été difficile pour eux : nous n’avions aucune certitude quant à la deuxième décision », a-t-elle observé. Selon Me Tonti-Bernard, les comités d’experts ne devraient désormais plus faire de différence entre les filiations biologiques et juridiques. Le frère et la sœur devraient se faire opérer au CHU de Nancy mardi ou mercredi.

S. H.

Source : lequotidiendumedecin.fr