La génétique influe sur le sevrage tabagique

Publié le 31/05/2012

Il existe un profil génétique associé à des difficultés d’arrêt du tabagisme. Les personnes qui ont les formes les plus à risque d’un ensemble de gènes de récepteurs nicotiniques connus pour contribuer à la dépendance tabagique, présentent plus de difficultés à s’arrêter et à maintenir l’abstinence. Une étude clinique menée par Li-Shiun Chen (Saint Louis, États-Unis) le montre. Cela dit, les résultats montrent aussi que les médicaments utilisés pour le sevrage augmentent la probabilité d’abstinence dans ce groupe à haut risque, qui se trouve multipliée par trois comparativement à des personnes du même profil génétique sous placebo.

« American Journal of Psychiatry », 30 mai 2012.

 Dr BÉ. V.

Source : lequotidiendumedecin.fr