La France met en garde contre le « Sorbitol Food Grade » vendu sur Internet

Publié le 29/03/2012
1333048232337587_IMG_81052_HR.jpg

1333048232337587_IMG_81052_HR.jpg
Crédit photo : DR

Après le décès en Italie d’une jeune femme de 28 ans et de l’hospitalisation de deux autres patientes à la suite de la consommation de sorbitol acheté sur Internet, la Direction générale de la santé (DGS) et la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF)mettent en garde les consommateurs sur les risques liés à la prise de ce produit. Elles recommandent « aux personnes qui en auraient acheté de ne pas le consommer ». Les autorités françaises ont été informées par les autorités sanitaires européennes. L’analyse du produit dénommé « Sorbitol Food Grade » consommé par les victimes a révélé qu’il « ne s’agit pas de sorbitol mais de nitrite de sodium, un additif alimentaire pouvant provoquer des problèmes cardiovasculaires lorsque consommé à des doses journalières dépassant celles préconisées par les autorités sanitaires ».

Examen de contrôle.

La dose journalière admissible est fixée à 0,06 mg par kilo de poids corporel et par jour (exprimée en ion nitrite). Les autorités demandent aux personnes qui en auraient absorbé « de consulter leur médecin pour un examen de contrôle ».

Le « Sorbitol Food Grade » est distribué par la Société R & D Laboratories et/ou Mistral basée en Irlande du Nord et fabriqué par la société américaine Cargill. « La société n’est plus autorisée à vendre des produits sur Internet depuis le 27 mars », précise la DGS. Le sorbitol est un additif alimentaire de la classe des édulcorants. Il est généralement utilisé par les industriels et vendu sous conditionnement de grande quantité (5 kg minimum) mais pourrait également être acheté par des particuliers. Les investigations sont en cours en Grande-Bretagne ainsi qu’en Italie afin de déterminer les origines de cette substitution de contenu et les circuits de distribution en Europe. Le site de vente en ligne eBay impliqué dans les trois cas italiens a annoncé avoir interdit les ventes de sorbitol dès connaissance de ces trois cas.

 Dr LYDIA ARCHIMÈDE

Source : lequotidiendumedecin.fr