La FMF a adhéré à la convention médicale

Publié le 05/12/2011
1323105245306340_IMG_73305_HR.jpg

1323105245306340_IMG_73305_HR.jpg
Crédit photo : s toubon

La Fédération des médecins de France (FMF) a officiellement adhéré, ce samedi, à la convention médicale. Le syndicat a pris cette décision en dépit des nombreux griefs qu’il porte à l’accord signé le 26 juillet 2011 par l’Assurance-maladie et trois syndicats de médecins libéraux (CSMF, SML et MG-France).

Le Dr Jean-Paul Hamon, président de la Fédération et Frédéric van Roekeghem, directeur de l’Assurance-maladie, ont paraphé l’adhésion de la FMF dans un hôtel parisien. Une quarantaine de cadres du syndicat ont assisté à cette séance de signatures qui a précédé un échange entre le patron de la CNAM et l’assemblée.

« C’est un moment structurant pour votre syndicat, a déclaré Frédéric van Roekeghem. Je sais que vous avez eu un débat fort sur l’opportunité de rejoindre ou non le système conventionnel. ». Le directeur a par ailleurs souligné qu’une étude juridique demandée par le ministère de la Santé auprès du Conseil d’État – qui n’a pas été rendue publique – semblait conforter le Dr Hamon à la présidence de la FMF. Son élection le 16 avril dernier lors d’une assemblée générale extraordinaire est toujours contestée par le président jusqu’alors en poste, le Dr Jean-Claude Régi.

« Ceci étant, a ajouté Frédéric van Roekeghem, j’ai été interloqué par les déclarations que vous avez faites et sur l’état d’esprit qui vous anime pour rejoindre cet accord. » Le directeur de l’Assurance-maladie a évoqué ses doutes « sur la capacité de la FMF à apporter sa contribution à l’animation de la convention ». Il a ensuite insisté sur le nécessaire travail d’explication qui devrait être réalisé par le syndicat auprès des médecins de terrain. Il a défendu le caractère « innovant » de ce texte qui modifie les modes de rémunération des médecins généralistes en introduisant une part de rémunération à la performance et qui encourage la profession médicale à s’informatiser.

Le Dr Jean-Paul Hamon a assuré que la FMF était en mesure de présenter des « propositions constructives » à l’Assurance-maladie. « Nous souhaitons travailler sur des conventions qui revalorisent les médecins », a-t-il ajouté.

Le directeur de la CNAM a quitté les cadres de la FMF au terme d’un échange vif de près d’une heure trente qui a notamment porté sur les arrêts de travail, les prescriptions non substituables et les recours inutiles à l’hôpital.

 CHRISTOPHE GATTUSO

Source : lequotidiendumedecin.fr