La FHP veut des assistants médicaux

Publié le 17/12/2018

Les très bonnes relations avec Agnès Buzyn n'empêche pas la critique. Le patron de la FHP s'étonne que les cliniques soient privées du bénéfice des futurs assistants médicaux. « Je ne supporte pas d'être exclu a priori à cause de mon statut, proteste Lamine Gharbi. Nous voulons y aller dans cette expérimentation ! Nous avons de la médecine de ville, des cabinets de spécialistes, et pas que des chirurgiens ! »

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?