Péricardite

La FA est rare et de bon pronostic  Abonné

Publié le 28/05/2015

L’incidence et le pronostic des troubles du rythme, fibrillation atriale (FA) et flutter, chez les patients ayant une péricardite aiguë sont mal connus faute de données. Leur évaluation a fait l’objet d’une étude menée entre janvier 2006 et juin 2014 qui a permis d’inclure de façon consécutive 822 cas de péricardite aiguë (âge moyen : 53±15 ans, 444 hommes). Des épisodes de FA/flutter (durée ≥ 30 secondes) ont été enregistrés chez 35 patients (4,3 %). Ces patients étaient plus âgés (p = 0,017) et avaient plus souvent un épanchement péricardique que ceux sans FA (p ‹ 0,001).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte