Développement de la télémédecine

La DGOS va lancer un plan national en 2011  Abonné

Publié le 03/12/2010
1291342054209436_IMG_49623_HR.jpg

1291342054209436_IMG_49623_HR.jpg

1291342055209514_IMG_49633_HR.jpg

1291342055209514_IMG_49633_HR.jpg

« LA LOI HPST a tracé la voie, le décret a balisé le terrain, il faut que les acteurs prennent la route. » À la tête de la direction générale de l’organisation des soins (DGOS), Annie Podeur tient, sur la télémédecine, un discours offensif, que ce soit devant les médecins réunis par l’ANTEL (association nationale de télémédecine) le 26 novembre ou les industriels présents aux deuxièmes Assises des technologies numériques de santé, le 29 novembre.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte