Vers de nouveaux objectifs au traitement

La dépression est-elle une maladie cognitive ?  Abonné

Publié le 17/12/2015
Les troubles cognitifs sont des plaintes fréquentes des patients déprimés, jeunes et âgés.

Les troubles cognitifs sont des plaintes fréquentes des patients déprimés, jeunes et âgés.
Crédit photo : PHANIE

On assiste actuellement, dans le domaine de la dépression majeure, à une reconsidération de l’importance diagnostique, fonctionnelle et pronostique des troubles cognitifs. Les désordres cognitifs de la dépression sont classiquement classés en : 1) troubles de la cognition froide (ex. troubles de l’attention, de la mémoire, des capacités de planification et de prise de décision) ; 2) troubles de la cognition chaude, ce terme soulignant l’influence des émotions sur les processus cognitifs (ex. biais attentionnel ou mnésique pour les stimuli ayant une valence émotionnelle négative).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte