La déontologie médicale foulée aux pieds ?  Abonné

Publié le 14/12/2015

Petit rappel. Messieurs Bernard Debré et Philippe Even avaient été condamnés par la section disciplinaire du Conseil de l’Ordre des médecins en première instance (14 mars 2014), pour un bouquin intitulé « Les 4 000 médicaments inutiles ou dangereux », à un an d’interdiction d’exercer dont six mois fermes ce qui, dans les annales de l’Ordre, n’a jamais existé. Une grande première donc.

C’est dire si les fautes imputées à ces deux ex-chefs de service, retraités de surcroît du fait d’un âge très avancé, étaient graves.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte