La CSMF veut un ministre de la Santé ayant « une bonne connaissance des dossiers »

Publié le 10/05/2012

Au lendemain de l’élection de François Hollande, la Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) réclame dans un communiqué une « relance sans tarder des dossiers en jachère depuis le début de la campagne des élections présidentielles ».

Pour ce faire – et épinglant au passage le premier choix de Nicolas Sarkozy en la personne de Roselyne Bachelot –, le syndicat espère que le prochain ministre de la Santé aura « une bonne connaissance des dossiers, ce qui permettra de mettre à profit le début du nouveau quinquennat sans risque de répéter les erreurs de 2007 ».

Afin d’instaurer un dialogue « constructif » et « une dynamique de confiance » avec les médecins libéraux, la CSMF rappelle ses 15 mesures proposées au nouveau chef de l’État. On y retrouve, entre autres : le rééquilibrage des moyens en faveur de la médecine de ville, l’application effective de la convention médicale (extension du paiement à la performance aux spécialistes, secteur optionnel, DMP) et un accompagnement des libéraux souhaitant exercer en regroupement.

 A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr