La CSMF s’alarme de la pénalisation éventuelle de la mention « non substituable »  Abonné

Publié le 01/04/2014
ns

ns
Crédit photo : Phanie

La Confédération des syndicats médicaux français (CSMF) dénonce ce lundi la « pénalisation envisagée par l’UNCAM [Union nationale des caisses d’assurance-maladie] sans aucune concertation préalable » des médecins qui utilisent la mention « non substituable » sur leurs prescriptions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte