Valproate et grossesse

La contre-indication est totale  Abonné

Publié le 10/07/2017

L'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé qu'en psychiatrie, le valproate et ses dérivés (Dépamide et Dépakote) prescrits dans les troubles bipolaires, sont désormais, non plus d'utilisation restreinte à de la seconde intention, mais clairement contre-indiqués en cours de grossesse et chez les femmes en âge de procréer sans contraception efficace. La France est le seul pays à pousser les choses aussi loin. Cette mesure de contre-indication est en cours d'évaluation par l'agence européenne (EMA) avec une décision attendue fin 2017-début 2018.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte