Après les propos incendiaires du président du SYNGOF

La clause de conscience fait de nouveau polémique pour l'IVG  Abonné

Par
Dr Irène Drogou -
Publié le 20/12/2018
De rochambeau

De rochambeau
Crédit photo : SEBASTIEN TOUBON

Maintenir ou supprimer la clause spécifique à l'interruption volontaire de grossesse (IVG), la question divise les protagonistes depuis plusieurs années. Le débat est revenu sur le devant de la scène en septembre après les propos du Dr Bertrand de Rochambeau, président du Syndicat national des gynécologues et obstétriciens de France (SYNGOF).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte