Vieillissement et calcifications vasculaires

Klotho, une protéine porteuse d’espoirs  Abonné

Publié le 21/04/2011
1311324684245682_IMG_58673_HR.jpg

1311324684245682_IMG_58673_HR.jpg
Crédit photo : BSIP

SITUÉ SUR le chromosome 13q12, le gène Klotho est à l’origine de deux formes protéiques, l’une transmembranaire et l’autre sécrétée dans la circulation. La protéine murine transmembranaire a une séquence de 1014 acides aminés et un poids moléculaire de 130 kD. Elle comporte une séquence N-terminale, un domaine extracellulaire avec deux régions globulaires KL1 et KL2, qui présentent des homologies avec la famille des glucosidases, un domaine extracellulaire et une courte portion intracellulaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte