Kinés : sur fond de guerre des chefs, l’Ordre inspecté par l’IGAS

Publié le 15/02/2013

Depuis mercredi 15 février, le Conseil national de l’Ordre des masseurs-kinésithérapeutes (CNOMK) fait l’objet d’un contrôle de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) qui devrait durer « de un à quatre mois », a indiqué Jean-Paul David, président de l’instance nationale depuis août 2011.

« Cette inspection a lieu à la suite des nombreuses allégations de René Couratier, ancien président du CNOMK, qui accuse l’Ordre de dysfonctionnements », explique Jean-Paul David.

La mission diligentée par l’IGAS va vérifier le fonctionnement financier, administratif et disciplinaire de l’Ordre national, de ses 22 bureaux régionaux et de ses 100 conseils départementaux.

Jean-Paul David et René Couratier sont en conflit ouvert à propos de la démission d’office que l’Ordre a imposée en mars 2012 à son ancien président, alors conseiller national suppléant et président du Conseil départemental des Bouches-du-Rhône.

Depuis le 30 janvier, les deux hommes s’affrontent devant le tribunal administratif de Paris. « Je veux continuer à me battre pour récupérer l’ensemble de mes fonctions ordinales », précise René Couratier, qui dit « croire en la justice de [s]on pays ».

ANNE BAYLE-INIGUEZ

Source : lequotidiendumedecin.fr