Les perspectives de la chirurgie ambulatoire 

Jusqu’à 700 millions d’euros d’économies possibles en 2018, avance l’IGAS  Abonné

Publié le 26/01/2015

Entre 2007 et 2013, le taux de chirurgie ambulatoire (hospitalisation de douze heures sans hébergement de nuit) a progressé de 32 % à 43 %, soit une hausse de 1,7 point par an, preuve d’une réelle dynamique.

Pour autant, juge un rapport IGAS/IGF, le rythme actuel ne permettra pas d’atteindre l’objectif d’une pratique ambulatoire majoritaire dès 2016, but pourtant fixé par Marisol Touraine.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte