Jusqu’à 126 actes par jour : un médecin stakhanoviste suspendu un an

- Mis à jour le 11/07/2019
1352730532388332_IMG_93557_HR.jpg

1352730532388332_IMG_93557_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La sanction est exemplaire. Un généraliste de Chartres a été condamné à un an d’interdiction d’exercice, selon une information du « Parisien ». Ce médecin était poursuivi pour avoir facturé jusqu’à 126 actes en une journée, 91 consultations et 35 visites à domicile. Il avait également effectué plus de 17 300 visites en 2010 et près de 20 000 en 2011, alors que la moyenne des visites des praticiens de ce secteur est de 4 900.

Neuf minutes par patient

La caisse primaire d’Eure-et-Loir, qui avait repéré ce praticien, a déposé une plainte auprès de l’Ordre des médecins. Le conseil régional de l’Ordre a reproché au praticien de n’avoir pas pris le temps nécessaire à chaque patient, ne consacrant à chacun d’eux que neuf minutes en moyenne.

Déjà condamné à deux reprises à six mois de suspension d’exercice en 2000 et 2005, le généraliste installé depuis 32 ans à Chartres a décidé de faire appel de cette nouvelle sanction.