Je refuse de faire « des lignes »  Abonné

Publié le 10/09/2012

Saint-Ouen (93)

Dr Patrick Goarin

Dernière nouveauté de la collection automne-hiver de la CPAM : il faut pour que le tiers payant soit appliqué par les pharmaciens que nous précisions en face de chaque médicament « non substituable ».

Il est exclu que j’accepte de faire « des lignes » : « Tu ne donneras pas de génériques à ton voisin, mon patient, ton copain, car ce n’est pas bien. »

Je ne suis plus à l’école primaire.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte