Intoxications alimentaires : l’UFC-Que Choisir interpelle le gouvernement

Publié le 11/03/2011
1299865615235853_IMG_56280_HR.jpg

1299865615235853_IMG_56280_HR.jpg
Crédit photo : @ AFP

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir se déclare « indignée » du « laxisme du gouvernement qui tarde à mettre en œuvre la loi rendant obligatoire la formation en hygiène alimentaire pour les professionnels de la restauration ». « Combien de morts faudra-t-il encore avant que la formation à l’hygiène des professionnels ne devienne obligatoire ? », demande-t-elle dans un communiqué.

L’UFC-Que Choisir fait allusion au décès, lundi, d’une adolescente des suites d’une intoxication alimentaire, qui pourrait être liée à la prise d’un repas dans un kebab à Chartres, ainsi qu’à la mort, en janvier, d’un adolescent de 14 ans, au lendemain d’un dîner dans un restaurant Quick d’Avignon, l’intoxication étant liée à des staphylocoques dorés.

« Sans préjuger des résultats des investigations qui devront établir l’origine de ces décès et les responsabilités éventuelles, l’UFC-Que Choisir ne peut admettre que la loi de modernisation agricole, adoptée il y a déjà huit mois, ne soit pas appliquée, faute d’arrêtés qui tardent à être publiés », ajoute l’association. « Concrètement, cela signifie qu’à ce jour les professionnels ne sont toujours astreints à aucune obligation de formation », déplore-t-elle. L’association a également réclamé « un renforcement des effectifs des services officiels de contrôles », qui sont « en nombre notoirement insuffisants ».

S. H.

Source : lequotidiendumedecin.fr