Dans l’anxiété, la HAS réévalue les benzodiazépines

Intérêt thérapeutique maintenu dans une stratégie à court terme  Abonné

Publié le 29/06/2015
Plus d'un million de personnes prennent des anxiolytiques de manière chronique

Plus d'un million de personnes prennent des anxiolytiques de manière chronique
Crédit photo : PHANIE

Face à la forte consommation des benzodiazépines en France et face aux risques liés à leur utilisation, la Direction générale de la santé (DGS), la HAS et l’Agence nationale de sécurité des médicaments (ANSM) se sont engagées, en 2012, dans un plan d’action concerté visant à limiter leur consommation et à promouvoir leur bon usage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte