L'action de Chondrosulf

Intérêt de l'apport de chondroïtine sulfate  Abonné

Publié le 04/07/2007

LA PRINCIPALE caractéristique de la destruction arthrosique du cartilage est un déséquilibre entre la synthèse et la dégradation des protéoglycanes en faveur de la dégradation. Il s'y associe une augmentation des métalloprotéases, enzymes de dégradation synthétisées par les chondrocytes et les synoviocytes, sous l'effet des cytokines (IL–1b,TNF alpha). L'augmentation de l'apoptose des chondrocytes induite par le monoxyde d'azote (NO) participe également au processus arthrosique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte