Cardiomyopathies dilatées non ischémiques

Intérêt de l’ablation  Abonné

Publié le 26/01/2015

Un constat qui va à l’encontre des résultats du travail de Borislav Dinov et al., qui ont suivi de manière prospective une cohorte de 104 patients présentant une cardiomyopathie dilatée non ischémique et ayant eu une ablation de tachycardies ventriculaires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte