Informatisation : les propositions d’Hubert  Abonné

Publié le 02/12/2010

L’informatisation du système de santé est la deuxième priorité du rapport d’Élisabeth Hubert sur la médecine de proximité. L’ancienne ministre de la Santé, qui a constaté le retard sur le terrain, propose de s’appuyer sur le grand emprunt pour mettre en place un plan ambitieux s’adressant à tous les professionnels de santé. Les systèmes devront intégrer des fiches de synthèses médicales et des messageries sécurisées. La puissance publique doit financer ce chantier car elle peut espérer en retour une masse de données à exploiter.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte