Les Français face au terrorisme

Incertaine compassion  Abonné

Publié le 28/03/2012
1332897487336203_IMG_80665_HR.jpg

1332897487336203_IMG_80665_HR.jpg
Crédit photo : AFP

IL EST PROBABLE qu’une majorité de Français a été choquée, bouleversée et épouvantée. Mais la force des émotions s’accommode mieux du silence. C’est sans doute la raison pour laquelle on trouve tant d’opinions indifférentes ou agacées par le tintamarre des médias autour d’une affaire hors normes. Dans un « micro-trottoir » du « Parisien », on trouve cette réflexion glacée : « J’ai dit à ma famille : le tueur est mort. Maintenant on éteint la télé et on dîne tranquillement ». La vie reprend ses droits tôt ou tard ; et c’est préférable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte