IJ : MG France refuse l’amalgame entre fraude et prescription d’arrêts de travail

Publié le 18/11/2011

Le discours mélangeant fraude à la Sécurité sociale et arrêts de travail exaspère les médecins. Selon MG France, cet amalgame, « très mal vécu par les professionnels de santé », n’a pas lieu d’être. Le syndicat rappelle que « dans près de 90 % des cas, le contrôle de l’assurance-maladie approuve la prescription du médecin ». Cette surveillance est déjà pesante pour la plupart d’entre eux, las de justifier leurs actes auprès de l’assurance-maladie pour des histoires d’indus. « Lutter contre la fraude est une exigence partagée par les citoyens et par les professionnels de santé, confirme le syndicat. Mais introduire un doute systématique sur les arrêts de travail risque de pénaliser en priorité les salariés les plus fragiles. »

A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr