Huit infirmières mises en examen pour fraude

Publié le 18/03/2011

Huit infirmières libérales ont été mises en examen pour « fraude à l’assurance-maladie » dans le cadre d’une enquête sur un centre pour handicapés, dans l’Oise, ouverte en novembre 2009 après trois décès suspects. Les huit infirmières, qui intervenaient régulièrement au Pavillon Girardin, à Ermenonville, sont soupçonnées d’avoir surfacturé certains actes et facturé des actes fictifs, indique l’AFP d’après une source proche du dossier. Un infirmier et une infirmière qui avaient également été placés en garde à vue ont été remis en liberté sans qu’aucune charge ne soit pour l’instant retenue contre eux.

Les huit infirmières ont été interrogées sur des dysfonctionnements et des négligences présumés signalés au début de l’affaire, après une inspection de la DDASS. Le directeur du Pavillon Girardin, Gilles Vernier-Briesto, a été mis en examen le 28 novembre 2009 pour homicide involontaire, délaissement de personnes incapables de se protéger, mise en danger d’autrui et escroquerie. Selon son avocat, Me Philippe Meilhac, un rapport d’expertise estime que le décès des trois pensionnaires était dû à une dégradation de leur état de santé et n’évoque pas de négligences. Une contre-expertise a été demandée.

Le Pavillon Girardin, un foyer privé qui accueille des victimes d’accidents de la route polytraumatisées, en état de forte dépendance, a été fermé administrativement en novembre 2009 et placé sous tutelle d’un administrateur. Il a été racheté en juin 2010 par l’Association pour l’accueil et la formation des travailleurs migrants (AFTAM), qui a diversifié ses activités au secteur médico-social.


Source : lequotidiendumedecin.fr