Beaucoup d’efforts, peu de résultats

Hollande, ou la coalition introuvable  Abonné

Publié le 30/11/2015
Hollande et Poutine : des mots, pas des actes

Hollande et Poutine : des mots, pas des actes
Crédit photo : AFP

Il est difficile de le lui reprocher. Laurent Fabius ayant pour la première fois envisagé la participation de l’armée syrienne loyaliste à la campagne contre l’EI, la droite, qui n’a cessé de préconiser un rapprochement avec Bachar Al-Assad et avec la Russie, a beau jeu de dire aujourd’hui que François Hollande a fini par adopter l’une de ses idées. Le virage du gouvernement français au sujet de Bachar va-t-il pour autant permettre la création de la coalition ? À Washington, M.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte