Après les attentats de Paris

Hollande lamine ses opposants  Abonné

Publié le 19/11/2015
Hollande devant le Congrès réuni à Versailles

Hollande devant le Congrès réuni à Versailles
Crédit photo : AFP

Il n’aurait pas été révoltant que la classe politique demande des comptes au pouvoir et aux services de renseignements au sujet d’une opération terroriste qui a fait près de 130 morts et 350 blessés au cœur de Paris. L’ampleur de la tragédie décrit aussi un échec historique du gouvernement. La sidération créée par ce sommet de violence imprévisible a pratiquement mis un baillon sur la bouche des contempteurs professionnels. Le réalisme des experts a ensuite montré que n’importe quel gouvernement aurait été confronté au même drame.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte