Hépatite E : attention aux saucisses de foie

Publié le 27/04/2011

Les directions générales de la Santé et de l’Alimentation mettent en garde, dans un communiqué, contre des saucisses fraîches de foie qui, crues ou mal cuites, pourraient être à risque d’hépatite E. Cette recommandation fait suite à l’identification récente, en région Provence-Alpes-Côte d’Azur, d’une dizaine de cas vraisemblablement liés à la consommation de ces produits.

L’hépatite E se manifeste par une inflammation du foie souvent asymptomatique et habituellement bénigne (grande fatigue, signes digestifs, jaunisse et parfois de la fièvre). Des formes graves peuvent cependant être observées chez les femmes enceintes, les personnes immunodéprimées et les personnes présentant déjà une maladie du foie.

Ces personnes sensibles se voient donc déconseiller toute consommation de produits à base de foie cru de porc (saucisses de foie, foie sec, figatelli), de sanglier ou de cerf (viande et abats), notamment la fressure (cœur, rate, foie, poumons). Pour tous les consommateurs, il est recommandé de bien faire cuire les produits.

En l’absence de vaccin disponible, la prévention de l’hépatite E repose sur le respect des précautions alimentaires. Les professionnels des filières concernées y ont été sensibilisés. Par ailleurs, la direction générale de la Santé finalise un dispositif d’information des professionnels de santé sur ce risque.

R. C.

Source : lequotidiendumedecin.fr