Grippe : l'efficacité du vaccin pourrait être limitée contre le virus B circulant

Publié le 10/02/2016
GRIPPE

GRIPPE
Crédit photo : S. TOUBON

L'efficacité vaccinale « possiblement limitée » mais actuellement, « sans conséquence notable sur les cas graves hospitalisés en réanimation », explique l'InVS dans son bilan hebdomadaire de la surveillance grippale. En effet, parmi les virus circulants détectés en médecine ambulatoire, 34 % sont des virus de type A dont 25 % A (H1N1)pdm09, 3 % A (H3N2), 6 % non sous-typés. « Les virus A (H1N1)pdm09 sont à ce jour antigéniquement identiques à la souche vaccinale », précise l'InVS.

En revanche, la majorité des virus de type B circulants (65 % de l'ensemble des virus identifiés) sont de lignage B Victoria (50 %), alors que les virus de type B inclus dans la composition vaccinale sont de lignage B Yamagata (seulement 1 %) des virus identifiés. Mais insiste l'institut, la « possible réduction » de l’efficacité vaccinale « devrait avoir un impact limité sur les formes graves » qui appuie cette affirmation sur les données de surveillance. Les virus B « touchent actuellement davantage les enfants, groupe d'âge non ciblé par les recommandations vaccinales et génèrent proportionnellement moins de formes graves que les virus de type A », précise l'institut tout en rappelant qu'il est « important de rester vigilant à toute nouvelle évolution de l’épidémie »

Les cas graves liés au virus A

À ce stade de l'épidémie, « le nombre de cas graves est près de 3 fois inférieur à celui observé les deux dernières saisons  », détaille le bulletin. Et parmi les 89 cas graves dont 11 décès (2 avaient moins de 65 ans), admis en réanimation depuis le 1er novembre, 79 % sont dus à un virus A. La majorité des patients d'une moyenne d'âge de 58 ans avait des facteurs de risque. Parmi eux, 19 (23 %) étaient vaccinés. La moitié (49 %) a présenté un syndrome de détresse respiratoire sévère.

Le réseau Oscour rapporte un nombre de passages aux urgences identique (2 148) à celui de la semaine dernière avec toutefois un taux d'hospitalisation de 8 % (contre 5 % la semaine dernière, « en nette augmentation ».

En ambulatoire, le taux d'incidence des consultations pour syndromes grippaux assurées par les médecins du Réseau Sentinelles a été de 297/100 000, également en hausse. Même chose pour le taux de syndromes grippaux (12 %) vus par SOS Médecins.


Source : lequotidiendumedecin.fr