Grève administrative des médecins : la charge des usagers du CISS

Publié le 09/01/2015

La grève administrative lancée par les syndicats de médecins libéraux pour dénoncer la généralisation du tiers payant et le projet de loi de santé « relève de l’acharnement contre tous ceux qui rencontrent des obstacles financiers pour accéder aux soins », soit 16 % des Français, dénonce ce vendredi le Collectif interassociatif sur la santé (CISS, usagers).

Selon le collectif, cesser toute télétransmission prend l’allure d’une « double peine » pour les patients, qui, en plus d’avancer les frais, risquent de voir les délais de remboursement s’allonger en raison de l’engorgement des caisses primaires.

Représailles

Très remonté contre cette « grève du remboursement », qualifiée « d’escalade absurde source de ruptures sociales », le CISS souligne que les « cotisations sociales des médecins sont payées pour une part non négligeable par l’Assurance-maladie, c’est-à-dire les assurés sociaux ».

Il y a quelques jours, l’association d’usagers « Que choisir » avait déjà proposé de régler les consultations des médecins en pièces jaunes en riposte à la grève administrative.

A. B.-I.

Source : lequotidiendumedecin.fr