Glioblastome : l’association imipramine-ticlopidine pousse le cancer à l’autophagie

- Publié le 25/09/2015
- Mis à jour le 12/07/2019

Crédit photo : PHANIE

Deux molécules bien connues et peu toxiques pourraient faire la différence dans le traitement des gliomes. Une étude suisse, publiée dans « Cancer Cell » suggère, d’après des résultats chez la souris, que l’association d’un antidépresseur tricyclique (ADT), l’imipramine, et d’un anti-agrégant plaquettaire, la ticlopidine, pourrait être intéressante en adjuvant au traitement conventionnel (chirurgie + radiothérapie +/- témozolomide) dans les premiers stades du cancer.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?