Gestion de la CARMF : MG France réclame la tête du Dr Maudrux

Publié le 16/12/2013
1387215530484122_IMG_119052_HR.jpg

1387215530484122_IMG_119052_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

La guerre repart de plus belle entre certains syndicats médicaux et l’équipe dirigeante de la Caisse autonome de retraite des médecins de France (CARMF). Cette fois, c’est MG France qui prend prétexte du rapport définitif de l’IGAS sur la gestion des placements de la CARMF pour réclamer la « démission » du président actuel, le Dr Gérard Maudrux, et de son équipe.

Selon le rapport de l’IGAS, la politique de placements de la CARMF ne définit pas d’objectifs clairs (règlement financier « vague ») et se révèle « insuffisamment maîtrisée » au vu de la complexité et du volume des produits financiers détenus. L’argent des cotisants serait placé de façon beaucoup trop risquée, lit-on à longueur de pages.

Des risques excessifs

MG France souligne avoir « déjà alerté » les médecins libéraux et rappelle que les réserves de la CARMF constituent « les futures retraites des médecins ». Mais cette fois, le syndicat va plus loin.

« Les risques excessifs pris par le président dans sa gestion de la CARMF ont eu pour conséquences des pertes importantes lors des krachs boursiers de 2008 et 2011, accuse le syndicat de généralistes. Les médecins vont en payer l’addition par une nouvelle augmentation de leurs cotisations et le blocage du montant des retraites servies. »

MG France estime que l’équipe responsable de cette « gestion catastrophique doit en tirer les conséquences et présenter sa démission ».

 C.D.

Source : lequotidiendumedecin.fr