Généraliste « pivot » ? MG France ne voit toujours rien venir et s’impatiente

Publié le 12/05/2014

Le médecin généraliste « pivot » des soins : l’expression mille fois rebattue agace MG France, qui souligne le décalage permanent entre les discours et les actes.

À l’heure où la stratégie nationale de santé du gouvernement prétend à nouveau mettre les soins de premier recours (dont la médecine générale) au cœur du système de santé, MG France rappelle quelques priorités concrètes.

Le syndicat appelle à lutter contre la paupérisation de la filière d’enseignement de la médecine générale, à corriger la politique conventionnelle « qui, depuis 2005, contourne la fonction de médecin traitant », et à améliorer la protection sociale des femmes médecins libérales.

Davantage que des paroles, MG France attend du gouvernement Valls et de Marisol Touraine des « actes concrets » pour la spécialité de médecine générale se traduisant par la revalorisation de la consultation à 25 euros, la reconnaissance de l’activité des médecins traitants par une nomenclature spécifique et la mise en place du médecin traitant de l’enfant.

C. D.

Source : lequotidiendumedecin.fr