À Tours, puis à Montpellier et à Paris

François-André Vincent sorti de l’oubli  Abonné

Publié le 21/11/2013
1385000185472952_IMG_116092_HR.jpg

1385000185472952_IMG_116092_HR.jpg
Crédit photo : FR. JAULMES/MUSÉE FABRE

EN 1790, VINCENT était aussi connu que David. Artiste talentueux, prix de Rome, pourquoi est-il resté dans l’oubli si longtemps, avant que Jean-Pierre Cuzin, ancien conservateur général du département des peintures du musée du Louvre, ne vienne le révéler ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte