Au cours de l'infarctus aigu du myocarde

Fondaparinux et réduction de la mortalité

Publié le 13/05/2007
- Mis à jour le 13/05/2007

LA PRISE EN CHARGE classique des patients à risque modéré à élevé de syndrome coronarien aigu (SCA) fait appel à l'aspirine, au clopidogrel, à l'héparine non fractionnée ou Hbpm et aux anti-GPIIb/IIa, associés à une angioplastie quand elle s'impose. Malgré cela, bon nombre de SCA évoluent trop souvent vers un infarctus ou vers des risques hémorragiques, responsables de décès.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?