Cancer pulmonaire non à petites cellules opérable

Faible efficacité de la chimiothérapie néoadjuvante

Publié le 13/06/2007
- Mis à jour le 13/06/2007

AVANT d'intervenir chirurgicalement chez un patient atteint d'un cancer broncho-pulmonaire non à petites cellules y a-t-il intérêt à réaliser une chimiothérapie à base de platine en préopératoire, dite néoadjuvante ? Sans certitude formelle, la réponse était modérément affirmative, en fonction d'études anciennes. C'est pourquoi de juillet 1997 à juillet 2005 a été mené un travail international de grande envergure, LU22 (70 centres répartis entre le Royaume-Uni, les Pays-Bas, l'Allemagne et la Belgique). Il ne suggère pas d'amélioration sur la survie grâce à la chimiothérapie.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Je m'abonne à partir de 1 €

Déja abonné au journal ?

Activez votre abonnement web

Déjà abonné ?