Exercice libéral : le SML appelle médecins et professionnels de santé à monter au front

Publié le 08/11/2013
1383921609470774_IMG_115380_HR.jpg

1383921609470774_IMG_115380_HR.jpg
Crédit photo : S. TOUBON

Le Syndicat des médecins libéraux (SML) se dit préoccupé par l’avenir de l’exercice libéral en France. Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2014 examiné par le Parlement, mais aussi les négociations à venir sur la coopération interprofessionnelle et l’offre de proximité laissent présager un « avenir sombre » aux libéraux de santé, estime le syndicat.

« L’heure n’est plus aux tergiversations, il est temps de structurer nos actions », affirme son président, le Dr Roger Rua, qui invite tous les syndicats représentatifs de médecins et des autres professions de santé de ville à constituer une « plateforme revendicative commune » contre l’hospitalocentrisme.

États généraux

« Soit on propose une alternative libérale à la stratégie nationale de santé, soit on reste divisés et on sera "massacrés", pronostique Roger Rua. Organisons des états généraux de l’exercice libéral avant de nous engouffrer dans les forums régionaux de la stratégie nationale de santé. Il nous faut redéfinir les bases communes de l’exercice libéral aujourd’hui. Nous avons des intérêts communs à défendre. »

 CH. G.

Source : lequotidiendumedecin.fr