Prise en charge du tabagisme en cardiologie

Eviter la confrontation  Abonné

Publié le 01/03/2007
1276106352F_Img250512.jpg

1276106352F_Img250512.jpg

Face à un patient qui devrait arrêter de fumer, le médecin peut être tenté de vouloir agir en tant qu'expert en insistant sur la nécessité de la démarche. Le risque est alors de créer une situation de « bras de fer » psychologique entre le médecin et le patient, qui, à terme, peut aboutir à l'abandon, par le médecin, de l'objectif fixé.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte