Être soignant de soignant en burn out  Abonné

Publié le 07/09/2015

« Les confrères en burn out viennent me consulter parce qu’ils savent que j’ai déjà travaillé sur cette problématique.

Ils estiment en outre que, parce que je suis médecin, je peux comprendre certaines de leurs difficultés en tant que soignant (par exemple ne pas pouvoir s’arrêter de travailler). L’arrêt de travail est théoriquement essentiel mais lorsqu’il est impossible, il est important de ne pas rajouter une violence supplémentaire en le leur imposant. Il est beaucoup plus constructif de négocier : moins d’heures de travail, plus de remplacements…

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte