Établissements publics : redressement très fragile et défaut de pilotage  Abonné

Publié le 19/09/2013

LES HÔPITAUX publics sortent (un peu) la tête de l’eau. Pour la première fois depuis 2006, leur résultat global a renoué avec l’équilibre en 2012. Une bonne nouvelle que tempère aussitôt la Cour des comptes : des aides d’urgence ont embelli artificiellement le tableau.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte