Insulino-indépendance et peptide C augmenté

Essai d'immunosuppression plus greffe chez quinze diabétiques  Abonné

Publié le 12/04/2007

ON SAIT qu'une attaque auto-immune à médiation cellulaire qui cible les cellules bêtapancréatiques intervient dans la pathogénie du diabète de type 1 (DM1 des Anglo-Saxons pour Diabetes Mellitus type 1). Des observations cliniques associées à différentes études animales ont suggéré qu'une immunosuppression réalisée peu après le début de la maladie peut freiner la perte de la production d'insuline et réduire les besoins de cette molécule. D'où l'idée creusée par l'équipe brésilienne de Julio Voltarelli et coll.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte