« Entrefesson », ou comment éviter le grec et le latin  Abonné

Publié le 02/12/2010

Paré écrit en un temps où, de tous côtés, l’on travaille à constituer un vocabulaire médical en français, explique Jean Céard, professeur émérite à l’université Paris-X-Nanterre. C’est un vocabulaire savant formé de mots empruntés au grec et au latin, parfois (rarement) à l’arabe. En grande partie, ce vocabulaire a déjà été fixé et mis en ordre dans des textes en latin (qui eux-mêmes ont déjà naturalisé des mots grecs).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte