Entre renier et affirmer ses origines  Abonné

Publié le 22/05/2017

« Le Quotidien » est allé à la rencontre de médecins libéraux et hospitaliers de toutes origines et a abordé avec eux la question du rejet de soins fondé sur l’origine du soignant. Verbatim.

« À mes débuts, j’ai parlé en arabe – ma langue d’origine – à certains patients en pensant que cela pourrait faciliter l’entretien : j’ai entendu dire "je ne veux pas d’un médecin du bled, je suis en France, je veux un médecin français". »

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 16€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte