Enfants hyperactifs : deux risques se potentialisent

Publié le 04/01/2012

Deux facteurs de risque du trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité (TDAH) ont été évalués par une équipe américaine : le diabète gestationnel et un niveau socio-économique faible. Jeffrey M. Halperin et coll. (hôpital Mount Sinaï, New York) ont constaté que chacune de ces situations double le risque de survenue de l’affection. Mais ils ont découvert, lorsque diabète gestationnel et faible niveau socio-économique sont réunis, une élévation de type exponentiel de la probabilité de survenue qui est multipliée par 14.

Ces données ont été établies après avoir suivi 212 enfants à 3, 4 et 6 ans, 115 d’entre eux remplissaient l’une et/ou l’autre condition, les 97  autres servaient de témoins. Les évaluations ont été menées grâce à des échelles standards de TDAH, ainsi qu’avec des tests neuropsychologiques, de QI et de caractère des participants. La double exposition majorait également le risque de survenue de troubles du développement neurocognitif et comportemental.

« Archives of Pediatrics and Adolescent Medicine », 2 janvier 2012.

 Dr G. B.

Source : lequotidiendumedecin.fr